Destination : 254 , America !

Destination proposée jusqu'au : 17-07-2017

Destination 254 : America !

Pour cette destination, permettez-moi de vous faire la publicité d'une nouvelle revue littéraire ambitieuse : America. Le sous-titre de cette revue trimestrielle est « l'Amérique comme vous ne l'avez jamais lue ». Lancé par François Busnel, ce magazine est ce qu'il se fait de plus luxueux : papier épais de qualité, planches couleurs, design léché, reportages approfondis, interviews complets, extraits confortables à lire... Les amoureux de littérature outre-Atlantique se régaleront. Bref, je vous conseille vivement la fréquentation de ce bel objet, que, si vous ne pouvez l'acquérir, sera un bonheur à emprunter dans votre médiathèque préférée. Je rêvais à sa parution de caresser sa couverture, j'ai enfin ce plaisir aujourd'hui !
Cette destination s'inspirera du premier numéro de la revue, paru ce printemps, alors qu'un nouveau numéro d'été est en ce moment en kiosque.
Ouvrons le magazine : il s'ouvre sur un édito de François Busnel qui nous présente son magazine sur un fond d'actualité Trumpiste.
Puis vient un mot d'Eric Fottorino, directeur de la publication, avant de plonger sur un sommaire très graphique et coloré. Ensuite, une double page bleue nous donne à voir une carte des Etats-Unis où sont placés géographiquement les articles de la revue.

Première étape de la destination : une lettre de Colum McCann qui s'intitule « Lettre à un jeune écrivain ». On a la chance d'avoir la lettre en V.O et en version française, en regard. C'est une belle lettre, toute en culture et en convictions. Je vous propose de vous essayer à l'exercice : écrivez vous aussi une lettre à un jeune écrivain (imaginaire) ou à toute autre profession. Exemples : à un jeune président, à une jeune boulangère, à un jeune agriculteur, à un jeune retraité…

Deuxième étape suggérée : l'article suivant d'America est « la chronique du poisson rouge ». Je soupçonne, sans la moindre preuve, que François Busnel en soit l'auteur… Bref, le principe du poisson rouge est simple : celui-ci est posté à la Maison Blanche et nous raconte ce qu'il voit, sait, des petits secrets de la blanche maison et de ceux qui y passent. Vous aussi, entrez dans un bocal, posté là où il vous plaira, et racontez-nous…

Troisième étape. François Busnel s'est entretenu avec la grande dame des lettres américaines : Toni Morrison. A 86 ans, couverte de prix, elle conserve une liberté de ton et affirme sans hésitations ses opinions suite à l'élection du nouveau président. Je vous propose deux pistes pour cette étape. La première, vient d'une confidence faite à notre journaliste français : elle lui confie que son prochain roman lui est apparu lorsqu'elle a entendu dans sa tête la phrase suivante. « J'ai posé la tasse au bord de la fenêtre pour y recueillir le sang. » Elle était avec un ami à qui elle a dit ensuite « Je ne peux pas en parler ». Ces deux phrases sont devenues le début de son roman en cours. A vous de continuer pour en faire un texte… La deuxième piste proposée par cet entretien est la question qui revient en fin d'article « Et maintenant, qu'est-ce qu'on fait ? » Je vous propose d'écrire quelque chose qui réponde à cette question.

Quatrième étape. Rencontre avec Barack Obama. Un premier reportage revient sur la biographie du grand homme. Puis c'est un interview singulier : Obama et la littérature. L'ex-président américain s'entretient avec Michiko Kakutani, célèbre critique du New York Times. On découvre un Obama amoureux de la littérature, aux ambitions d'écrivains, pour qui la littérature a joué un rôle très important. La première question du critique est : « qu'est-ce qui vous a donné l'envie d'écrire ? ». Et si vous aussi vous répondiez à cette question ? Obama explique également dans son autobiographie « Les rêves de mon père » qu'il s'est servi de l'écriture comme outil pour se réinventer. ( des extraits de cette œuvre : http://www.lefigaro.fr/elections-americaines-2008/2008/03/15/01017-20080315ARTFIG00668-exclusif-les-confidences-de-barack-obama.php ). Et vous, pourriez-vous vous réinventer en écrivant un épisode de votre vie ?


Je m'aperçois au travers de ces quatre étapes que je ne suis même pas arrivé à la moitié d'America. Je ne peux continuer ainsi ou bien cette destination sera trop longue, paraîtra même dans trop longtemps. Je voulais vous transmettre le plaisir du voyage occasionné par une belle revue.

Une grosse critique cependant : le site internet d'America est à mon sens catastrophique, il n'offre rien à lire, ne fait aucune place véritable à la littérature, c'est un espèce de portail 2.0 vers des vidéos et autres réseaux sociaux sans qu'il y ait de place pour des textes !
http://america-mag.com

America, nous voilà !

JFP

lire les textes de la destination