Destination : ,


Ô PAPY DAY...





- 67ème anniversaire du débarquement à UTAH BEACH -

(MRV, envoyé spécial pour La MANCHE LIBRE)



Comme tous les ans, nous nous trouvons en ce lundi 6 Juin, face à cette plage d'Utah Beach qui fut le théâtre il y a 67 ans de combats rudes mais héroïques,combats qui permirent aux Alliés de libérer en quelques jours le Canton de

Sainte Mère Église et d'ouvrir ainsi la brèche de Saint Lô, ville sacrifiée comme chacun sait, à 98%.



Le 6 Juin 1944 à 6h30 du matin, la 4ème division d'infanterie US du Général Barton y débarqua.



Aujourd'hui et comme tous les ans, nos Anciens sont là. Beaucoup d'émotion, de fierté mais aussi de silence.

Je remarque la présence de Pierre Cousin, André Leconte, Joseph Lecaplain et de tant d'autres...



La commune de Sainte Marie Du Mont a cette année convié Rick Perry, Gouverneur du Texas, ainsi que David et Gene Dewhurst dont le père, le D Day, et aux commandes de son B 26 Marauder prit pour cible les défenses allemandes, quelques

minutes avant l'arrivée des troupes terrestres.



Cette prestigieuse délégation est entourée du Préfet de la Manche et du Président de la région Basse Normandie.

Est-il besoin de préciser que Nos Vétérans américains ont une fois de plus fait le déplacement...?



La plupart d'entre eux nous sont familiers, même si hélas chaque année des visages manquent à l'appel.



Rappelons que le plus jeune d'entre eux a 86 ans...



Je m'approche D'Alvin Jereb , 88 ans :



// MRV : Hello Alvin, nice to see you again in Normandy ! //



// Alvin: Hi boy, have you forgotten that my french is as good as yours...?! //



Non, je ne l'ai pas oublié...En effet, et depuis 67 ans, Alvin et l'ensemble de ses camarades ont entretenu la langue de la terre qu'ils ont libérée en ce douloureux 6 Juin 1944.



// Alvin : je ne me lasserai jamais de dire que le jour où j'ai mis pour la 1ère fois de ma vie le pied sur le sol français, il était 6 H 30, et j'avais de l'eau jusqu'aux genoux !



Ensuite ? Et bien ensuite, sous la pluie et sans voir à 2 mètres, je me suis lancé la peur au ventre et à découvert sur les 500m qui me séparaient des dunes.



La première ville dans laquelle je suis entré, en même temps que nos 28 Shermans amphibies, et ce, une éternité plus tard (13 H), fut Sainte Marie Du Mont.

Nombre de mes camarades n'eut pas cette chance...

Certains sont morts sur la plage, d'autres dans le bocage où du fait de la pluie la visibilité était quasi nulle, ou bien encore dans les marais avoisinants dont les vannes avaient été ouvertes par l'ennemi. //



Alvin s'arrête de parler; l'émotion est trop forte. Il avait 21 ans à l'époque et 9 chances sur dix de mourir.



Alvin repart; de dos on dirait un jeune homme ou presque ! Seule sa canne nous rappelle que 67 ans ont passé...



Les Vétérans sont traditionnellement très sollicités : interviews, photos,autographes... Il s'y prêtent d'autant plus volontiers qu'ils ont tissé ici, des liens indéfectibles avec la population.

Après la cérémonie officielle, ils iront se recueillir à Pouppeville (où se trouvait la Kommandantur) et où le 6 Juin à 12 H, quelques éléments du 4ème Régiment d'Infanterie établirent la première jonction avec certains de leurs

camarades parachutistes, perdus, exténués mais vivants; en effet, ils avaient eu cette chance de ne pas se poser sur la place de l'église de Sainte Mère où l'ennemi les attendait.

Sur le petit pont de Pouppeville, symbole de cette jonction, ils honoreront une fois encore, la mémoire de leurs compagnons disparus, dont certains sont inhumés

à Colleville, devenu depuis (avec la Pointe du Hoc), territoire américain.



La foule est dense. On parle anglais, français, on rit, on pleure.

L'oncle Sam est de retour, sans haut de forme ni bannière étoilée !



J'avise Monsieur Nicolle, maire de Sainte Marie Du Mont; en 1944, il n'était pas né, mais élevé dans le respect du sacrifices de nos alliés, chaque année ses

efforts de préservation de leur mémoire, s'accroissent.



// MRV : Monsieur le maire, bonjour, quelques mots pour la Manche libre s'il vous plait //



// Monsieur Nicolle : vous savez, c'est un grand jour pour notre commune car toute notre attention en 2011, s'est portée vers Utah beach; nous avons donc dépensé beaucoup d'énergie dans le cadre de la restructuration du site et de la

rénovation du musée; c'est un challenge inespéré qui se réalise; j'en profite donc pour dire bravo et merci à tous les acteurs de cette extraordinaire entreprise !



Par ailleurs et une fois encore rappelez bien à vos lecteurs et clamez le, haut et fort : le premier village libéré de France, ce fut bien, au soir du D Day, Sainte Marie Du Mont et non Sainte Mère Eglise qui depuis 67 ans nous vole la

vedette : en effet, les Rangers entrèrent dans Sainte Marie bien avant que le 101ème Airbone ne délivre Sainte Mère... //



// MRV : Dont acte Monsieur le maire..., et merci ! //



Ah...cette querelle de clochers depuis 67 ans !!!



**** Bruits de micros que l'on règle****



L'heure des discours est enfin venue.

Les drapeaux tant américains que français (mais aussi anglais et canadiens) ont été hissés.



C'est M. le Préfet de la Manche qui le premier prendra la parole, suivi de notre Président de région, de Rick Perry et enfin de David Dewhurst.



Et comme chaque année, cette cérémonie se terminera par un concert de musique militaire, à la grande joie de la foule ici présente.



Cette année la commune a invité la Marching Band d'Arlington.

Nous entendrons ainsi, toujours avec la même émotion et le même plaisir :



-US Marin Corps hyms,

-US Fire power,

-The thunderer,

-et When Johny come marching home,

-et aussi et bien sûr It's a long way to Tipperary, chaleureux clin d'œil à nos amis anglais (débarqués plus à l'est,le D Day).



Pour terminer, et repris en chœur par l'ensemble des officiels, des Vétérans et des Montois..., notre incontournable Madelon !



+++ Pour les amateurs, ou pour ceux qui trouvent que cet article manque de son..., rendez vous sur : http://youtube/PFQQQjQxQM (US Service songs Medley)+++



Ajoutons que depuis jeudi dernier, et comme tous les ans, Sainte Marie et son environnement porte la couleur des Rangers.



Et comme chaque année et un peu partout, on y croise les fameuses jeeps Willys, les camions Dodge WC 52, ainsi que les motos de légende de type Harley.

De plus cette année, 120 soldats de la Légion Étrangère y sont installés et ce, jusqu'au 10, pour y faire des manœuvres militaires.



Attention : 4 Rendez-vous à ne pas manquer :



*mardi 7 : la randonnée en GMC,



*mercredi : la brocante militaria,



*samedi : le bal de la libération,



et enfin le dimanche 12, la fameuse marche de la Ivy division.



Cette année, outre la traditionnelle célébration du Jour J, on se souviendra donc avec fierté de l'inauguration officielle de l'extension du musée d'Utah.

On se souviendra aussi que c'est le 6 Juin 2011, que la ville de Sainte Marie Du Mont a accueilli en son musée, le Bombardier Marauder B 26 du Major David Dewhurst (père de David et Gene ici présents), bombardier à qui nos amis américains avaient rappelons le, donné le nom de : Faiseur de veuves...



/// Voir à ce sujet nos articles des 13 Mars et 19 Mai ///



Rappelons enfin que la première pierre de ce musée fut posée en 1962, sur un ancien blockhaus : il en devint ainsi la marque symbolique et historique.



Un historien américain a dit de lui que c'était un Musée avec un grand cœur...

Une certitude telle une évidence est ancrée en chacun de nous : il perpétue et perpétuera pour longtemps la mémoire de ces soldats venus de loin, dans le respect et la gratitude



Never forget...



/// Pour nos lecteurs qui souhaitent en savoir plus sur le Musée d'Utah Beach, consultez le site :

www.utah-beach.com/...débarquement/ ///





MRV de La Manche Libre

www.lamanchelibre.com





Martine V.