Destination : ,


Jardin d'Eden



Titre : Jardin d'Eden



Générique : La musique : Electronique à la J.M. Jarre.

Vue arienne d'une jungle africaine, que l'on parcoure au fil du générique,

avec des cascades, des clairières luxuriantes, où des troupeaux d'éléphants

s'ébrouent. Un couple de lions regarde des gazelles brouter calmement, sans

crainte des oiseaux multicolores volant d'arbres en branches.

La vue aérienne s'arrête sur une silhouette masculine assis sur un rocher

dans la position du penseur de Rodin. On doit le croire nue, il devrait l'être

si cette c. de censure, nous permettait de montrer un zizi à l'écran, donc

il a une jupette de cuire genre Tarzan.



Séquence 1 :

Gros plan (On pensera à Jean Dujardin, et ne me dites pas que sa palme à

Cannes l'a rendu trop chère !)

Il regarde les éléphants se baigner et jouer dans le fleuve, l'ennui se lit

sur son visage.

Monologue : (lamentation) je m'ennuie. Je suis seule, personne ne me m'aime.

(Douce musique qui vient de nulle part, il se met à chanter doucement. (Si

Dujardin ne sait pas chanter, on le fera doubler par la voix d'Amaury

Vassili )

« Et moi, je vais seul l'âme en peine, et moi, je vais seul, car personne ne

me m'aime. Et mes jours comme mes nuits sont en tout point pareils. »

Là arrive dans un halo de lumière, un être blanc oui un ange, mais je vous

en supplie pas d'ailes de pigeon sur le dos. Cela peut être une jeune

actrice débutante, mais qu'elle ne bafouille pas entre ses dents. (Ça

reviendra moins cher à payer que Marion Cotillard. Je n'ai pas dit que

Marion bafouille !)

Dialogue :

Gabrielle : Que t'arrive-t-il Adam ? Tu n'es pas heureux ici ? Regarde, tu

as tout pour toi, tu n'as qu'à tendre la main pour cueillir les plus beaux

fruits de la création !

En disant ça, l'ange tend la main, cueille un fruit rouge indéterminé, le

croque et le rejette aussitôt.

Gabrielle : Beuh il est pourri !

Adam : Tu vois Gabrielle, tout n'est pas aussi idyllique que ça au jardin d'Éden

!

Gabrielle : J'ai mal choisi c'est tout. Mais quel beau paysage !

Adam : Bof on s'en lasse vite, je voudrais voir la mer.

Gabrielle : Regarde tous ses animaux qui s'entendent merveilleusement bien.

Adam : Justement, ils sont ensemble allant deux par deux, mais moi, je vais

seul. Pourquoi ils ont droit de se reproduire et pas moi ?

Gabrielle : Je comprends, je fais suivre ta supplique au patron.



Séquence 2 :

Pour le rôle de Jehova, on pensera à Gérard Depardieu (bien oui, je ne

comprends pas qu'avec un nom pareil on ne lui a jamais proposé le rôle)

Musique de fond : chant grégorien.

(Soyez original, pas de barbe blanche, pas de trône. Jehova est dans un

bureau fonctionnel un peu comme le bureau ovale de la Maison blanche. Mais n'en

faites pas trop, pas d'ordinateur ni de dossier sur la table. Il y aura

juste un pichet. L'acteur, comme il sait si bien le faire, déguste son

verre de vin. On le laisse improviser deux minutes.)



Gabrielle rentre dans le bureau.

Jehova : Ah c'est vous Gaby, venez gouter, c'est mon fils qui vient de

changer de l'eau en vin, vous jure que ce n'est pas de la piquette. Ça sent

la noisette avec un zeste de vanille. Celui-là on en fera quelque chose.

Gabrielle boit un verre d'une traite détourne la tête, grimace.

Gabrielle : Ouah ! Effectivement, faut connaître !

Jehova : Mais vous buvez trop vite. Faut dé-gus-ter !!! Allez, reprenez.

Gabrielle : Non merci, j'ai une supplique de votre dernière créature, vous

savez l'hominidé dénommé Adam ?

Jehova : Au oui ? Je me suis surpassé là, avouez-le ! Un bipède tout nu,

parmi tous ces quadrupèdes poilus ! Même Lucifer n'en est pas revenu. À

quoi ça va vous servir, m'a-t-il demandé ? À rien je lui ai répondu juste

pour m'amuser. Ça manque de distraction au ciel !

Gabrielle : Il s'ennuie, lui aussi trouve qu'il n'y a pas assez de

distraction au jardin d'Éden.

Jehova (lève la voix) comment ça, il s'emmerde ? Je lui ais tout donné, il n'a

pas besoin de travailler ! Il a tout à portée de la main. Il a la vie

éternelle et tout.

Gabrielle : Il lui manque une compagne, vous avez permis aux animaux de se

multiplier, mais pas lui.

Jehova : Les animaux meurent, il faut bien qu'ils se reproduisent, lui ce n'est

pas nécessaire !

Gabrielle : Vous pourriez lui donner une femelle pour s'amuser.

Jehova (furieux) : Gaby taisez vous, on dirait entendre Belzebuth !



Séquence 3 :

Jehova, seul dans son bureau, un peu pompette en buvant le vin de son fils.

Un ange ouvre doucement la porte.

Jehova : Qu'est-ce que c'est ? Peux jamais travailler tranquille. Ah c'est

vous archange Michel !

Michel : (aussi une jeune actrice débutante, blonde de préférence) Votre

rendez-vous est là.

Jehova : Quel rendez-vous ?

Michel : Allah !

Jehova : Ah oui. Euh enlevez-moi ce pichet, comme il ne boit pas, il va

encore me faire la morale.

Jehova (monologue) me fatigue. Il se croit mon égale, ne salue pas mon

fils, dit les chiens impurs alors que j'ai créé là l'animal le plus fidèle,

il ne boit pas d'alcool, ne connaît pas les anges. Il est réticent devant ma

création. Il est pourtant beau mon jardin d'Éden ! Non, il préfère les

déserts de sable, ne connaît que le pétrole. Je me demande ce qu'il veut en

faire. Et pourquoi tout le monde dit Allah est grand ? Je suis plus grand

que lui !



Séquence 4

Pour Allah on pensera à Jamel Debbouze. Il est habillé en Bédouin, et

rentre dans le bureau de Jehova accompagné d'une musique orientale.

Jehova : Bonjour mon cousin comment allez-vous ?

Allah : (avec ses grimaces que l'acteur sait si bien faire) ça irait si je n'entendais

pas des bruits, c'est vrai ce que dit Gabrielle ? votre créature s'ennuie et

demande une compagne afin de se reproduire !

Jehova : (à lui-même) toujours en train de bavarder celui-là, peu pas tenir

sa langue.

Jehova : (en clair) la question est à l'étude, je vais la soumettre à l'assemblée

des anges.

Allah : (hausse le ton) Vous m'aviez promis qu'il ne se reproduira pas !

Jehova : (gêné) Je sais mon cousin. Mais finalement, qu'il se reproduit ne

sera pas plus mal, il peuplera la terre, et chantera mes louanges !

Allah : (moqueur) Vous n'auriez pas la grosse tête Jehova ? N'abusez pas de

votre pouvoir, si je voulais je serais aussi puissant que vous !

Jehova : ( ricanant ) ahahaha cette créature est mienne, elle m'appartient,

vous n'avez rien à dire !

Allah : Mais reprenez la raison Jehova, s'ils se multiplient, ils se feront

la guerre, des massacres à ne plus finir, ils détruiront votre création. Et

puis se reproduire avec quoi ? Comment vous la voyez votre femelle ? Avec

deux mamelles sur le ventre ?

Jehova : Un peu plus haut mon cousin, un peu plus haut.

Allah : ce sera dégoutant, elle corrompra l'hominidé !

Jehova : mais non, mais non.

Allah : Vous êtes angélique ! Ils vous renieront et vous oublieront.

Jehova : je choisirais un peuple élu pour superviser et tenir mon monde. Et

si ça ne suffit pas, je leur enverrais mon fils.

Allah : si vous faites ça, j'enverrais Gabrielle chez un hominidé pris au

hasard, qu'il lui dicte mes versets ! Tout est déjà dans ma tête. Je vous

salue mon cousin !

Jehova : allez au diable !

Quelqu'un m'appelle ? demanda une voix métallique venant de nulle part.

Jehova : Non non Satan, tout va bien, allez vous recoucher !

Allah sortit en claquant la porte. Jehova haussa les épaules.



Séquence 5

Musique : Le morceau de musique classique qui ouvrait la célèbre émission

médicale de feu l'ORTF (la scripte cherchera le nom exact)

Un bloc opératoire, des anges-infirmières (cinq ou six, ça dépendra de votre

budget) s'affairent autour d'un corps allongé, endormi. On reconnaît Adam

(Dujardin). Jehova habillé en chirurgien, un scalpel à la main, se penche

sur le corps nu.

Jehova : bien endormi ? Le coeur est correct ? Le cerveau ? Important le

cerveau, bien irrigué ? Bon je peux couper ?

Le choeur des anges : Oui seigneur !

Jehova : bon, allons-y, coupons la côtelette !

Le choeur des anges : Oui seigneur !

Un ange scrutant l'audiogramme, poussa un cri: ça devient plat, le cerveau

n'est plus irrigué.

Jehova : appuyez sur le coeur vite.

L'ange : ça y est, c'est repris !

Jehova : Ouf il n'y aura pas de séquelle ?

L'ange : Je vérifie (un temps de silence). La musique reprend lorsqu'elle

annonce : il y aura 10 pour cent d'intelligence en moins.

Jehova : Nom de moi-même !... Je sais ce que je vais faire je mettrais 10

pour cent en plus à sa compagne, ça compensera !



Séquence 6

Pour Eve on pensera Monica Bellucci, bien que ce ne soit pas sûr qu'elle

soit moins chère que Marion Cotillard. Et puis elle au moins elle acceptera

de jouer en tenu d'Eve. Elle l'a déjà fait ! En plus, zéro centime en

costume. ça compte dans le budget !

Musique : Amaury Vassili chante :

.Et c'était comme si tout recommençait

La même innocence les faisait trembler

Devant le merveilleux, le miraculeux voyage de l'Amour

Dehors, ils ont passé la nuit

L'un contre l'autre ils ont dormi

La mer longtemps les a bercés

Et quand ils se sont éveillés

C'était comme s'ils venaient au monde

Dans le premier matin du monde.

(J. Ferrat)



Adam -Dujardin n'en croit pas ses yeux, il reste en extase devant la beauté

d'Eve-Moniqua nue qui tatouille de ses doigts ses longs cheveux d'argents.

............



Bon on abrège on va au serpent tentateur tout de suite :

.. Séquence 26

On pensera à Carla Bruni-Sarkozy oui vous avez bien lu, d'ici que le film se

face, Nicolas ne sera plus à l'Élysée, et Carla sera libre et pas trop cher,

car personne n'en voudra. Mais pour le serpent tentateur, j'ai besoin de sa

voix douce, et de ses yeux de braises ensorcelantes, et qui a l'air de

penser à autre chose tout en vous regardant.



Eve se promène seul dans le jardin d'Éden : (petite musique romantique)

Le Serpent-tentateur (tunique verte) sort de derrière un arbre : Tu as l'air

de t'ennuyer la belle.

Eve : Mon compagnon n'est pas marrant, il ne veut rien faire c'est toujours

« Le seigneur ne veut pas, c'est interdit par le seigneur. Il n'est pas

drôle !

Serpent-tentateur : Oui je comprends !... Les séquelles de son opération l'ont

rendu un peu bébête. Vient je vais te montrer.

Le Serpent-tentateur prend la main d'Eve et l'emmène non loin de là au pied

d'un arbre plus gros, plus grand que les autres.

Serpent-tentateur (voix doucereuse) : Regarde cet arbre, c'est l'arbre de la

connaissance. Si tu fais croquer son fruit à ton homme, il deviendra aussi

savant que Jahvé.

Eve : Il deviendra plus intelligent que moi ? Ce n'est pas intéressant.

Serpent-tentateur : Tu croqueras aussi son fruit et tu en sauras autant et

plus! Je te jure que je te dis la vérité ! Tu comprendras comment la lune

tourne autour de la terre, comment le soleil donne de la lumière, comment

poussent les plantes, tu domineras la nature et les animaux, tu inventeras

mille choses qui te surprendront . Toutes ses choses qui n'existent pas

encore.

Eve : Je comprendrais aussi pourquoi Adam ne veut rien faire et a peur de

tout ?

Serpent-tentateur : (Hésitante, car elle ne s'attendait pas à cette

question.) Oui. Tu comprendras tout.

Eve : Je vais chercher Adam, où il est ? Encore sur son rocher à discuter

avec sa copine l'ange Gabrielle. Je me demande ce qu'ils peuvent se

raconter.



Séquence 27

(On abrège encore, je n'ai plus beaucoup de papier dans mon imprimante et c'est

dimanche tout est fermé)



Bon en deux mots Gabrielle expliquait à Adam que Jahvé étant le créateur de

toute chose, il fallait bien l'adorer et surtout bien lui obéir, sinon il

risquait de rentrer dans de violentes colères. Même Lucifer en avait peur.

Et surtout, surtout, ne pas toucher au fruit de la connaissance qui le

rendrait mortel comme le singe qu'il voyait là-bas et qui lui ressemblait.



Séquence 28

(Petite musique de nuit de Mozart)

Devant l'arbre de la connaissance : Adam ; Eve et le Serpent-tentateur.

Eve : Tu vois Adam, si tu croques un fruit de cet arbre, ce sera toi le Dieu

de toute chose ici bas.

Adam : Gabrielle m'a bien dit de ne pas y toucher, ça rendrait furieux notre

seigneur et pis on deviendrait mortel comme un simple singe. Je ne veux pas

devenir un singe !

Serpent-tentateur : elle te raconte des mensonges, elle a peur que tu deviennes

plus fort que lui

Eve : elle est jalouse! Écoute plus tôt tes deux véritables amis qui te disent

de croquer ce fruit.

Eve et le serpent devinrent caressantes, touchant le torse d'Adam.

Adam (reculant) : c'est défendu !

Eve (embrassant sur la bouche et l'obligeant à mettre une main sur ses

seins) Alors Adam, tu ne trouves pas ça bon ?

Adam : oh si. mais. le Seigneur.

Le serpent cueille un fruit défendu et le tend à Eve qui en croque la

moitié, et donne l'autre moitié à Adam troublé, celui-ci le croque à son

tour. Le serpent disparaît.



Séquence 29

De gros nuages noirs apparaissent avec des éclairs (musique de Wagner, la

chevauchée de la vache qui rie. Euh des Walkyries.

Gabrielle : Qu'as-tu fait ?

Adam se trouble : mais je suis tout nu.

(Bons abrégés encore. Adam et Eve sont chassés du jardin d'Éden, sous la

fureur des éléments.)

On entend le ricanement d'Allah devant Jehova : Je l'avais bien dit qu'il

trahira !



Épilogue :

Musique : la même qu'au générique du début

Eve (habillé d'une tunique) sort d'une hutte en paille, deux enfants jouent

sur le sol. Adam tire la charrue.

Adam (monologue) enfin je suis heureux, je travaille, j'ai construit cette

maison. Merci Seigneur de tes biens faits.

Eve regarde ses deux enfants jouer, l'un d'eux empoigne son frère et

commence à lui donner des coups de poing.

Eve : Caïn, ne fais pas de mal à Abel !

Générique de fin : La caméra prend de la hauteur, on ne voit plus que la

fumée qui sort de la hutte et monte haut au-dessus des arbres. L'image

aérienne monte encore on ne voit plus que, la planète bleue qui se perd

dans l'espace.

))))))))))))))))))))))))))))))))))))))))))))))))))))))))))))))))))))))))))))))))

PS En me relisant, je me suis aperçu que le rôle de l'ange Gabrielle est

plus important que je croyais au départ. Peut-être penser quand même à

Marion Cotillard ? (Mais elle est chère !)

J François M