Destination : ,


Puzzle mortel





Première pièce du puzzle

Des fenêtres d'un hôtel quatre étoiles on pouvait voir les vas-et-viens des badauds autour de la fontaine Saint Michel à sec. Les terrasses des cafés tout alentour se boursoufflaient de touristes hébétés, les chemisettes ou tee-shirts collés à la peau.



Deuxième pièce du puzzle

STANISLAS avait regardé, sans curiosité, l'archange qui d’un pied vengeur écrasait le démon, victoire du bien sur le mal. Il ne se posait aucune question sur ces notions. Il allait tuer, tuer un autre homme. Après il rangerait son arme dans deux étuis anonymes. Il quitterait la chambre sans rien toucher. La fenêtre resterait entrouverte. Le store exhiberait sa lame manquante.

Plus tard à la consigne de la gare Montparnasse il récupérerait une valisette contenant de l'argent



Troisième pièce du puzzle

STANISLAS se tenait derrière l'une des fenêtres de l’hôtel, masquée par un store. Il avait rajouté un silencieux à son fusil. La fenêtre était légèrement entre-ouverte. Tout juste l'entrebâillement nécessaire. Une lame du store avait été ôtée et le bout du canon de l'arme se logeait sans effort. Le doigt sur la gâchette, il attendait la cible qui sortirait de la bouche de métro, un volumineux livre à la couverture rouge sous le bras et se tiendrait devant la fontaine.

Sans suer malgré la chaleur, sans cligner des yeux malgré l'intensité de la lumière il patientait avec l'immobilité phénoménale du tigre, les muscles parfaitement bandés.



Quatrième pièce du puzzle

La future victime sortit comme prévu de la bouche du métro et se plaça devant la fontaine avec sous un bras un volumineux livre à la couverture rouge et se mit à attendre.



Cinquième pièce du puzzle

STANISLAS ajusta son tir et au moment précis où il allait tirer il se retourna vivement. La porte de la chambre venait d'être enfoncée. Des policiers cagoulés, armés, surgissaient comme des diables dans un parfait silence.



Sixième pièce du puzzle

STANISLAS prit le temps de regarder une dernière fois par la fenêtre. L'homme au livre volumineux à couverture rouge avait disparu.





EVELYNE W