Destination : ,


A la manière de...

Cendrillon était une môme de seize berges.
Elle avait les châsses comme un ciel bleu

Etait pucelle comme la sainte vierge

Et régule comme une montre de vieux



Mais sa belle-doche, faut le dire une rosse

Un vrai cul-de-marmite, un nez de veau

Qui pouvait pas blairer la gosse,

Lui en faisait baver des ronds de chapeau !



Et j'te fais laver la vaisselle, encaustiquer les escaliers,

Laver les chiottes ! Bref ! Elle n'arrêtait jamais de bosser.



En plus elle avait deux frangines

Qui n'étaient pas du même plumard !

Alors, vous pigez les combines,

Les coups en vache et les bobards ?



Tout ça se passait dans un royaume

Où le roi un gros vieux mecton,

Cherchait la plus nickel des mômes

Pour la marier à son rejeton.



Le roi organise un grand bal, (vu qu'il était du genre fêtard !)

Il y invite toutes les donzelles, à venir, tortiller du pétard…

Comme ses deux rogatons de frangines, Cendrillons aimerait bien y aller

Mais la belle-doche est une maligne et Cendrillon reste au foyer.



C'est alors que la fée rapplique !



Une fée, c'est pas de la crotte de bique,

C'est une sorte Robert Houdin

Qui change les valets en pique

Et les valets de trèfle en lapins !



De Cendrillon elle est marraine

Et une marraine, ben, ça parraine !

En lui passant un peu de fond de teint

Du greffier, des ratons et du chien

D'une grosse citrouille sur le chemin

Elle fait un carrosse et son train.









Pour le bal elle lui a dégauchi une place

Elle lui refile de beaux atours

Plus, des tatanes en plexiglas

C'était la nouveauté du jour



Et Cendrillon se pointe au bal !



Oh! Quand le prince type y voit ce petit lot :

Ces tifs en or sous un diadème et ces deux beaux petits rotoplots ;

Allez, caltez ! Qui dit aux gonzelles qui l'entouraient comme un harem.

Et il laisse tomber la coterie, (vu qu'il était un peu mufeton )

Pour danser rien qu'avec Cendrille !

Des valses des polkas, des quadrilles,

Des rock-end-rolls et des tcha-tchas

Il en avait mal aux nougats.



Comme la gonzesse en avait class !

"Viens !" Qu' il dit, je t'emmène au bufton

Pour s'envoyer un mélé-cass

Et se reposer les paturons



Tout d'un coup, voilà douze plombes qui sonnent

A la dégoulinante du fond !

Il se retourne et là !

Plus personne!

La môme avait mis les bâtons !

-"Cendrillons !" qui crie le petit prince,

Qui commençait à gamberger !

Cent briqque au guignon qui la repince

Qu'on me la ramène où je vais me buter !

Il baisse la tronche et il ramasse

Une des tatanes en plexiglas

-"Chouette qu'il dit, j'ai ce qu'il me faut

Pour retrouver ce petit ballot !"



Là-dessus il fait une annonce

Qui paraît dans tous les journaux:

Avis :

La donzelle qu'a perdu sa godasse

Pendant que je sirotais mon glass

Montra sur le trône avec mon blaze

Elle sera la femme de mézigo !



Donc…

Mais naturally, vaut mieux que j'en passe (vu que vous en savez autant que moi)

Il vécurent c'est pas du bidon heureux jusqu'à cent-vingt- cinq berges

Avec tous les ans un lardon !

Il avait la braguette magique

C'était hachement patriotique

Vu que c'était pas la république

Ils ne touchaient pas d'allocations !



Mado