Destination : 376 , Noir c'est noir

Destination proposée jusqu'au : Date non reconnue

Pourquoi cette destination ? Pour plusieurs raisons : la première parce que pendant ces jours de canicule, j’ai fait comme tout le monde, je me suis mis à l’ombre, à l’abri, voire dans le noir pour trouver de la fraîcheur. Ensuite, parce qu’il est bon parfois de travailler une couleur, et ne comptez pas sur moi pour entrer dans le débat fumeux qui consiste à discourir sur l’idée que le noir serait ou non une couleur. Cet atelier a dès la première destination annoncé la couleur (de toutes les couleurs) et a proposé du blanc (totalement cousu de fil blanc, merci Christine, destination 114).

Le noir est fécond en symbolique, ce qui nous ouvrira un large éventail de possibilités. Notre culture voit dans le noir quelque chose de négatif, opposé à la pureté du blanc, le noir est emblématique du diable, synonyme de tristesse, de dépression, de vice… et j’en passe.
Un artiste s’est spécialisé dans le noir, il est probablement le plus grand peintre contemporain français encore en vie et je vous invite à découvrir le musée national qui lui est consacré à Rodez, je veux parler de Pierre Soulages. Si vous avez la chance de visiter ce magnifique édifice, vous découvrirez l’itinéraire d’un artiste qui a traversé le vingtième siècle, vous pourrez toucher de l’œil son « outre-noir » qui est effectivement plus que du noir. Le travail sur la matière structure la lumière et du noir naît des formes, quelque chose d’indéfinissable se passe.

Je pourrais encore discourir longtemps sur le noir tellement il peut évoquer de situations, concepts, sentiments.

Faites l’expérience : plongez-vous mentalement dans le noir en fermant les yeux et pensez à ce que cela évoque pour vous, n’ayez crainte, laissez venir les impressions, les mots, les idées. Notez-les. Ensuite voyez ce que vous pouvez en faire : une poésie, une histoire, un récit de souvenir ?

Si cette première approche sensorielle et artistique ne produit pas quelque chose de satisfaisant, je vous propose les pistes suivantes :

- allez sur le site de Pierre Soulages, voir si ses œuvres vous évoqueront quelque chose : http://www.pierre-soulages.com/ />
- apprenez des choses sur le noir, l’historien des couleurs que l’on ne présente plus, Michel Pastoureau a écrit un beau « Noir. Histoire d’une couleur ». Vous trouverez sur le site du Monde une critique intéressante :
http://www.lemonde.fr/livres/article/2008/12/11/noir-histoire-d-une-couleur-de-michel-pastoureau_1129626_3260.html Ce que vous apprendrez vous ouvrira des pistes d’écriture que je vous laisse suivre.

- écrivez simplement un texte « noir » où le noir jouera un rôle important, que ce soit la couleur elle-même ou un objet, voire une carnation.

Je n’ai pas évoqué le continent Noir, que ce soit l’Afrique ou celui de Freud, la littérature « série noire », les idées noires (de Franquin), le petit noir que l’on boit en terrasse, les trous noirs, l’or noir, etc … vous trouverez des expressions ici : http://pourpre.com/fr/expressions/black

Enfin, si vous manquez encore d’idées, l’incontournable Wikipédia offre beaucoup d’informations sur le sujet : http://fr.wikipedia.org/wiki/Noir />
Noir, c’est noir,
il nous reste l’espoir…

JFP

lire les textes de la destination